Tof AB pétasse

 « Certains tombent amoureux, moi je suis tombée dans le célibat. »

Pour enterrer ses cinq années de célibataire, Anne Berland a choisi l’écriture. Dans Célibadtrip elle témoigne sur sa période de calvaire avec sincérité et humour.  Diplômée de Sciences Po, ancienne rédactrice de bandes  annonces pour Canal+, aujourd’hui coach et thérapeute, Anne confie que « Le célibat n’est ni léger, ni plaisant, ni spirituel. Le célibat est un drame. »

A l’Ère du «  Célibat Boom  » où il ne s’agit plus d’exister en tant que mari et femme, mère et père de famille mais plutôt comme un être détenteur de sa propre existence, Anne dépeint sa réalité bien plus calamiteuse des loosers de l’amour et handicapés du coeur. A coup de punchlines ( « Le plan cul est une masturbation en réalité augmentée » ) de constats ( « la parfaite indifference est un idéal difficile à atteindre et qui demande des années de pratique« ) et de situations authentiques (« le choix du breuvage donne souvent un indice sur la tournure que va prendre ta soirée. Plus le degré d’alcool est élevé, plus le coît est probable« ),  l’auteur passe au crible toute la vie du trentenaire célibataire moderne : alcoolisme, drogue, régime,Saint Valentin, Tinder, le dimanche …  le sexe .  Que le célibat soit un drame ou pas, Anne réussi à nous faire marrer le temps d’un Célibadtrip !

Rencontre avec Anne qui me parle aussi  de sexe …

De ta période de célibat n’en gardes tu définitivement qu’un goût amer ou t’arrives-tu d’en rire ?  

J’en ris souvent. Et dans le livre aussi. Mais le célibat n’est pas constamment rigolo, il est parfois dramatique. C’est pourquoi j’ai adopté ce ton tragi-comique.

Penses tu que pour certains (es) le célibat peut être un choix de vie ?

Bien sûr. Les prêtres par exemple, qui se consacrent à Dieu. Ils  m’impressionnent. L’essentiel est de se donner à fond dans quelque chose, ou dans quelqu’un (mais ça peut faire mal).

Quel serait le point positif du célibat à tes yeux,si tu en vois un ?

La rencontre avec soi. Savoir ce qu’on veut vraiment. Les  gens attendent de  vivre des événements tragiques pour comprendre ce qui est essentiel, c’est dommage. Je ne sais plus qui a dit   « je ne laisserais pas la mort éclairer la vie », ce mec avait raison.

Est ce que coucher le premier soir est un obstacle au vrai amour ?

C’est une porte d’entrée, comme une autre.

Est ce que de nos jours les femmes et les hommes vivent le célibat de manière égalitaire ?  

Avec la possibilité de congeler ses ovocytes dans des pays frontaliers, je crois bien que oui.

Penses tu que les applications mobiles ne sont qu’un fabuleux « Eldorado du cul » ?  

Ou un Eden de l’amour, pourquoi pas. Ca dépend comment on se positionne.

Est ce que le célibat ne serait pas aussi une période propice aux femmes pour vivre un temps leur sexualité librement ?  

Je l’espère. Et surtout que les femmes en couple vivent leur sexualité librement aussi. La liberté, ce n’est pas forcément la polygamie, ou le polyamour.

Le sexe récréatif peut il aider à booster l’égo ?  

L’égo, et tout un tas d’autres choses il me semble.

Tu dis « le sexe est triste chez les célibataires »   n’est ce pas un peu extrême, être en couple de veut pas forcement dire avoir une sexualité épanouie ?  

Absolument. Il n’est pas  triste, il a un autre goût.

Ca ressemblerait à quoi un célibataire heureux et épanoui selon toi ?  

Une personne qui se réalise pleinement, qui va avec qui elle veut sans se perdre, qui assume de ne pas avoir besoin de quelqu’un dans sa vie. Je crois que je suis jalouse de cette personne.

Est ce que l’Homme est fait pour aimer et être aimé et que c’est la seule clé de son bien être intérieur / épanouissement personnel ?  

Je ne saurais parler au nom de l’Homme. Quoique… Tom Hanks dans « Seul au monde » n’est pas au top de sa forme. Matt Damon non plus dans « Seul sur mars », sauf quand il retourne sur Terre. Ridley Scott suggère malicieusement qu’il était plus heureux tout seul sur sa planète. Je suis consciente que mes arguments sont pauvres. Cette  question est très difficile.

Quels seraient tes conseils pour sortir du célibat ?  

On n’en sort jamais complètement. On peut y retourner. La solitude nous accompagne partout. C’est notre condition, notre cellule. Alors autant faire copain copain avec elle et agrandir la  cellule.  Pour  rencontrer  quelqu’un qui ne soit pas simplement une issue, ou une échappatoire.

Quelle est la clé pour trouver l’Amour ?

Etre idéaliste, aller d’échecs en échecs  avec le même enthousiasme, comme disait Churchill, ce héros alcoolique.  Ne pas se complaire dans des histoires à la con.  Dire la vérité : « je te veux », « j’ai mal », « j’ai besoin de ».

Sur le marché des célibats penses tu qu’il y a plus de connards ou fils de putes ?  

Je pense qu’il y a tout un tas de gros bâtards, de mecs qui trainent, et des personnes magnifiques aussi, qu’on croise et qui passent. Comme  dans une gare.

A qui s’adresse ton livre ?   

A  tout le monde. Aux personnes qui se sentent seules.

Quelles sont les réactions des célibataires / lecteurs de ton livre ?  

Ils se reconnaissent souvent. Je reçois des messages d’inconnu(e)s qui me  remercient, qui me disent que mon livre leur donne de l’espoir. C’est la plus belle des  récompenses.

Comment définirais tu le sexe ?  

C’est l’abandon.

Célibatrip

Éditions Michel Lafon

Publicités

La Renarde se plait à interviewer des femmes qui parlent de sexe.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :