lucie blush photo

Si vous ne connaissez pas encore Lucie Blush il serait peut être  temps de vous connecter à son univers. Cette jeune blogueuse, réalisatrice actrice et féministe française de 27 ans qui vit à Barcelone a lancé en 2013 welovegoodsex.com. Un site où elle partage littérature, courts métrages érotiques  et un tas de choses délicieusement sexuelles ..  Lucie Blush a surtout une vision bien à elle du porno, c’est pourquoi elle s’est aventurée cette année dans la réalisation. Avec une dizaine de films déjà en ligne, elle fait partie des réalisatrices à suivre de près .. A l’occasion de la sortie de son dernier film Naked où elle passe pour la première fois devant la caméra,  Lucie Blush nous parle de cette expérience, de son parcours, du porno féministe et de ses goûts ..  

Quel est ton parcours Lucie ?

J »ai grandi à Lyon, j’y ai fait des études de relations internationales et traduction. Après un an en Angleterre, j’ai fait un stage de six mois à Barcelone. Six ans plus tard, je suis encore là! J’ai travaillé dans le marketing avant de me lancer dans le graphisme web puis la réalisation. Pendant mes études de graphisme, je cherchais un petit boulot à côté. J’ai  répondu à une annonce et deux jours plus tard je commençais à travailler chez Erika Lust. J’étais chargée de la communication et du design, c’était encore une petite boîte à l’époque. C’est là que j’ai découvert le monde du porno féministe et j’ai eu la chance de participer à un tournage.

Qu’est ce qui t’as donné envie de réaliser ?  

Je m’ennuyais à mon boulot (je ne travaillais plus chez Lust) et après une rupture sentimentale, j’ai commencé à me poser des questions sur le sexe, le porno et les relations de couple. C’est comme ça qu’est né welovegoodsex.com. Depuis le début, je cherche des vidéos qui me plaisent, qui sont différentes, et les réunis sur le site. Cela m’a permis de me rendre compte que le porno et l’érotique en général étaient souvent décevants et je n’étais pas tout-à-fait satisfaite de mes trouvailles, c’est pourquoi j’ai décidé de tourner mon premier film. Mon travail est en fait très égoïste car c’est une exploration personnelle de mes propres désirs.

Comment décrirais tu le porno féministe  ? Est -il dédié exclusivement aux femmes ?

Le porno féministe est tout simplement un porno qui respecte les valeurs féministes, c’est-à-dire pourvoir de bonnes conditions de travail aux acteurs, les payer décemment, respecter leurs corps et leurs désirs, en s’assurant qu’ils aient envie de travailler. C’est aussi un porno qui respecte les sexualités dans la manière de les filmer, en évitant des clichés souvent préjudiciels autant pour les femmes que pour les hommes. Il s’agit de montrer une relation d’égal à égal, ouverte d’esprit, où le plaisir des deux (ou plus) acteurs est pris en compte. Le porno féministe s’adresse donc à tout le monde et je pense d’ailleurs qu’il est crucial que les hommes y participent.

Quel regard portes tu sur l’évolution du porno ? Est ce que l’avenir du X va passer par les femmes ?

L’avenir en général dépend de la lutte pour l’égalité des femmes. En porno, c’est pareil. Il est temps que les femmes prennent le contrôle sur leur sexualité et que chacune exprime ses idées. Il n’y a pas un seul type de porno pour toutes les femmes, c’est pourquoi je soutiens tous ceux et toutes celles qui entreprennent de développer leur propre vision. Beaucoup d’hommes ont également envie de contenu neuf et innovateur. Je pense que le porno répond aux demandes des consommateurs et beaucoup d’entre eux sont lassés du porno habituel. Avec les nouvelles technologies et de plus en plus de réalisateurs indépendants, nous sommes sur la bonne voie, si les gouvernements ne réussissent pas à censurer Internet, évidemment.

Capture d’écran 2014-09-03 à 17.55.02

Tu viens de tourner Naked ton premier film où tu es à la fois réalisatrice/actrice et c’est aussi ta première fois avec une femme. Pourquoi ce choix  ? C’était comment ? 

J’ai choisi une femme car je voulais partager une de mes premières fois devant la caméra. C’était pour moi un moyen d’offrir quelque chose de totalement spontané et authentique.   J’étais un peu nerveuse, je gloussais comme une idiote et au moment où j’ai dû me déshabiller, je me suis dit: « ah oui ça arrive vraiment, c’est bien réel. » Après ça, je ne me suis pas du tout senti mal. Après les premières minutes, nous étions déjà totalement à l’aise. C’était très naturel. Les membres de l’équipe sont des amis donc ça ne me gênais pas d’être nue devant eux, ça m’a même excitée! Ce fut une expérience très intime.

Quel est ton rapport avec tes fans sur les réseaux sociaux ?

J’ai un paquet de followers sur Twitter qui me soutiennent à fond dans ce que je fais. Ça m’aide vraiment d’avoir leur feedback et j’ai l’impression de participer à un mouvement qui va changer les choses. À part tumblr, le reste des réseaux sociaux ne sont pas très friands de contenu un tantinet érotique, donc je ne perds pas trop de temps avec.

Idéalement une scène parfaite doit ressembler à quoi ?  

Une scène parfaite est simplement une scène dans laquelle les acteurs s’amusent vraiment. L’alchimie, l’intimité, des orgasmes à ne plus en finir…

As tu des interdits ?  

En matière de contenu pour mes films? Non, je ne crois pas, je suis curieuse de tout, tant qu’il y a consentement et sécurité bien sûr.. J’essaie simplement de refléter (et améliorer, en passant) ma propre vie sexuelle.

Qu’est-ce qui pourrait te mettre mal à l’aise dans le porno ?

Ce qui me rend mal à l’aise tous les jours est de voir des actrices qui ne prennent aucun plaisir dans leurs scènes et se font traiter comme un bout de viande. C’est plat, c’est mécanique, c’est offensif. Pour ce qui est de mes goûts personnels, je ne suis pas très fan de tout ce qui est scato ou trop extrême, mais ce sont mes goûts.

Après Naked, de nouveaux projets ? Et dans 5 ans est ce que tu te vois  toujours dans le porno et  à Barcelone ?

J’ai toujours des projets en cours, toujours plus de films, je vais sûrement refaire l’expérience d’être devant la caméra. Je suis dans le porno à 100%, donc j’espère encore y travailler dans cinq ans! Je ne serai peut-être plus à Barcelone, je vais bientôt remonter vers des terres où monter son business n’est pas aussi chaotique qu’ici, peut-être l’Allemagne ou les Pays Bas.

lucie blush film

Et pour finir  …

L’image la plus érotique pour toi ?

C’est une question bien difficile. Je dirais celle du visage de quelqu’un qui est en train de jouir. J’adore aussi tout ce qui est kinky et l’esthétique de la soumission / domination.

Ta playlist pour faire l’amour ? 

Tout ce que fait Bonobo, l’album éponyme de Lovage avec Mike Patton, Ivory de Movement (dont la vidéo est très hot) et tout le « desert rock » (Kyuss, Toundra, God is an astronaut).

Ton sex toy préféré ?

J’hésite entre le Macchiato de BS Atelier, un dildo parfait, fait à la main, aux couleurs naturelles, et le Snappy avec sa pointe et son rabbit qui vibrent… Je prendrais les deux sur une île déserte.

Son blog : http://www.welovegoodsex.com

Son facebook : https://www.facebook.com/lucieblush?fref=ts

Pour regarder ses films : http://luciemakesporn.com

Capture d’écran 2014-09-03 à 17.12.19

Capture d’écran 2014-09-03 à 17.53.40

Publicités

La Renarde se plait à interviewer des femmes qui parlent de sexe.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :