Depuis plus de 15 ans Brigitte Lahaie est aux commandes d’émissions radio quotidiennes où elle recueille les témoignages des français sur leur sexualité et leur vie amoureuse. Aux Éditions de la Musardine, elle dirige une nouvelle collection « Psycho-Love« , sur l′amour, le couple, la sexualité, écrits par des spécialistes,  des psychologues, sexologues, pour aider à mieux aimer et s’aimer.

Passée de RMC (Lahaie, l’amour et vous) à Sud Radio(Deux heures d’envie, de joies et de plaisir), l’ancienne icône du cinéma porno post-68 reste depuis toutes ces années attentionnée aux problèmes intimes de ses auditeurs. Et ils sont très nombreux quotidiennement à lui demander conseil ( 630 000 par jour / RMC) sur le plaisir, la sexualité, les troubles amoureux, sans tabou ni obscénité.  En conseillère experte, Brigitte Lahaie conduit ces femmes et ces hommes vers la bonne direction à réfléchir à ce qu’ils désirent vraiment, telle qu’une alliance thérapeutique avec bienveillance, précision et sans jugement.

De tous ces témoignages et confidences autour de l’amour, du mensonge, de la fidélité, des désirs, frustrations, problèmes de couple, elle prescrit éternellement une sexualité libre et responsable, sans tabou avec sincérité, afin  de se délivrer de cette société moralisatrice.

Réussir son couple c’est possible, Libérez votre désir, Comment gérer un partenaire toxique, toutes ces questions et conseils dans la nouvelle collection de la Musardine dirigée par Brigitte Lahaie.

Rencontre avec Brigitte qui nous parle de sa collection, de la sexualité et du porno d’aujourd’hui, du désir et son secret pour qu’il perdure ….

Comment est née ta collaboration avec les Editions la Musardine ?

Je connais depuis de très nombreuses années cette maison d’édition et l’année dernière, ils avaient envie de lancer une nouvelle collection qui serait moins sexuelle et un peu plus psychologique et ils sont donc venus vers moi pour créer cette collection.

A qui s’adresse ta collection Psycho love ?

En fait elle s’adresse plutôt au grand public. Nous voulons des livres clairs, avec des conseils pratiques, des tests. Bref chaque livre peut servir de guide au quotidien.

Dans quel but l’as tu lancé ? 

J’ai une affection particulière avec les livres et malgré l’explosion du numérique, je reste persuadée que le livre a toujours sa place. Dans la psychologie et l’amour, il y a finalement peu de livres très pratiques donc j’espère que notre collection trouvera sa place.

Penses-tu que les couples et célibataires d’aujourd’hui aient davantage besoin de conseils qu’ à d’autres époques ? 

Le problème aujourd’hui, ce n’est pas le manque d’informations mais la possibilité de choisir. Or le choix n’est pas une faculté innée chez l’être humain. Auparavant, la société nous guidait et il était facile de rester dans les rails. Maintenant, les gens aspirent, et c’est normal, à être libres mais comme ils ne savent pas trop qui ils sont, ils se laissent aspirer par leurs pulsions, les médias. Tous les jours à l’antenne, je sers de guide en quelque sorte. Donc ces livres seraient en quelque sorte des travaux pratiques !

Quelles sont les plus grandes observations de la sexualité des gens que tu puisses faire grâce à ton expérience radio avec les auditeurs ? 

Pas de doutes, le plus compliqué c’est la question du désir. Le désir est en nous mais trop souvent étouffé par nos inhibitions, notre morale, nos mauvaises expériences. La vie est pourtant désir mais il semble que ce soit bien compliqué de vivre. Et puis il y a cette difficulté de se comprendre entre hommes et femmes. Nous sommes fondamentalement différents. Je comprends les hommes et leurs pulsions envahissantes. C’est parfois même douloureux. Ils doivent apprendre à les gérer ces pulsions. Mais les femmes doivent aussi faire un petit effort. Leurs « besoins sexuels » sont à prendre en compte. Je ne dis pas évidemment qu’il faut accepter des rapports sexuels à la moindre demande mais on ne peut pas vivre en couple en se refusant durant des jours et des jours.  Pour simplifier, je dirais que symboliquement :L’homme par son désir manifeste son amour, la femme par son désir manifeste son admiration. Si le courant passe, le couple reste harmonieux, sinon les problèmes commencent.

Le porno d’aujourd’hui est il néfaste à notre imaginaire érotique  ? 

Oui sans doute puisqu’il se regarde juste le temps d’une masturbation rapide. Il n’y a aucune montée fantasmatique. De plus, la sexualité est formatée de plus en plus. Cela étant dit, la pornographie est le reflet d’une époque. De plus en plus, la société nous incite à devenir addict ; à la pornographie, à la drogue, aux jeux, à la nourriture, aux médias…

Quel regard portes-tu sur le porno réalisé par des femmes, penses-tu qu’il soit une des clés pour faire évoluer l’image, les injonctions ) des femmes dans la sexualité ? 

Non personnellement je ne crois pas beaucoup au porno féminin. La femme dans sa fantasmatique n’est pas tellement visuelle. Même si bien sûr c’est un courant intéressant.

Quel pourcentage donnerais-tu à l’importance de la sexualité dans un couple ? 

C’est l’un des piliers, il y en a d’autres bien sûr. Mais je ne crois pas à la pérénité d’un couple qui n’aurait plus du tout de sexualité. Même si bien sûr il peut toujours y avoir des exceptions. Mais la sexualité harmonise les conflits, permet de renouer le lien et surtout évite les relations adultères qui finissent en histoire d’amour.

Tu dis que le sexe c’est la vie à quoi peut ressembler une vie sans sexe ? 

Oui mais au sens pulsion, désir. Regardez la nature, tout est sexué. Tout ce que nous faisons est sexué au plan symbolique. Les hommes ( j’entends par là l’être humain ) depuis la nuit des temps ont fait des choses par désir d’exister, de créer, d’être admiré.

Quelle serait la recette magique pour entretenir le désir sexuel en quelques mots ? 

En quelques mots, vous imaginez bien que c’est impossible. Je dis souvent qu’il y a deux sortes de désir. Le désir qui vient de l’autre. Ce désir qu’on connait quand on tombe amoureux, quand on rencontre quelqu’un de nouveau qui nous excite. Ce désir nous prend aux tripes. Et puis il y a notre désir personnel, nous l’avons tous mais il ne se manifeste pas de la même manière. Certains sont très en phase avec leur désir, d’autres l’ignorent ou en ont peur. Pour l’entretenir, il faut d’abord en avoir envie. Avoir envie d’avoir envie voilà la recette. Après tout, faire l’amour est un moment agréable, on se fait du bien, on en fait à son ou sa partenaire donc si on n’a pas envie de faire l’amour, il faut se poser la question à soi et trouver ce qui bloque.

Depuis le début de ta carrière en tant qu’actrice , animatrice, auteur, quelles seraient les plus grandes évolutions de la société en terme de sexualité que tu aies pu observer ? 

Le sexe est nettement moins tabou c’est certain. On peut parler de sexe et pourtant les gens ne savent toujours pas de quoi ils parlent. Mais bien sûr cette évolution est tout de même positive. Les gens vont plus facilement consulter un sexologue qu’il y a trente ans. Les femmes sont sans doute les plus bénéficiaires de cette évolution même si elles doivent encore comprendre qu’elles sont d’abord responsables de leur plaisir. Les homosexuels ont aussi gagné une certaine reconnaissance. Des avancées dans ce domaine sont considérables. On peut noter aussi la mode des jouets intimes qui aident des couples à avoir plus de plaisir.  Malheureusement la pornographie n’a pas réussi à trouver une voie plus artistique et elle prodigue des messages de performance et des mauvaises interprétations de la sexualité entre hommes et femmes.

D’ailleurs, les relations hommes femmes sont plutôt moins bonnes aujourd’hui ; la polémique actuelle le prouve bien. Evidemment qu’il faut punir les hommes violeurs, violents et harceleurs mais on oublie que malheureusement, il y a aussi des garçons qui ont subi des abus sexuels. On est dans une schématisation dangereuse ; femmes victimes, hommes violents.

Bref, il faudrait plutôt revenir à une bonne éducation et une meilleure compréhension de ce qu’est l’amour et le sexe…

Publicités

La Renarde se plait à interviewer des femmes qui parlent de sexe.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :