Avec Lou …

Dans la Bedroom avec Lou …

J’entre dans l’intimité de ces femmes qui m’ouvrent la porte de leur Bedroom …

Lou a 34 ans, elle est née à Paris.  Bipolaire et ancienne anorexique, elle est médicamentée et a le statut d’handicapée . Victime d’abus sexuels très jeune, elle en a pris conscience qu’à l’âge de 18 ans lors d’une séance d’hypnose. 

Une amie de ma mère voyante avait regardé mes mains et lui avait dit, « cette petite va aimer le sexe.” A 12 ans j’ai découvert la masturbation, c’était extraordinaire. C’est la meilleure chose d’ailleurs qui existe au monde.

Lou a attendu assez tard avant d’embrasser un garçon pour la première fois.

A l’âge de 16 ans, je suis sorti avec un garçon pour la première fois et j’ai tout fait dès le premier soir, la fellation, les bisous, l’acte, et la sodomie. J’ai tout essayé et c’était génial. Quitte à y aller autant le faire  jusqu’au bout. C’était extrêmement bien, j’en garde un très bon souvenir. Je suis restée un an avec lui et, j’ai toujours garder contact. On s’adore . Pour lui ce n’était pas sa première, il était montagnard et à 11 ans il avait déjà perdu sa virginité… Lorsque c’est arrivé, ma mère a tout de suite compris, elle m’a dit » je l’ai vu dans tes yeux ».

La mère de Lou n’arrive pas à parler librement de sexualité avec sa fille mais c’est quelque chose de très important pour elle, limite un peu trop d’après Lou. 

Elle me fout un peu la pression sur ça. «  Est ce que tout va bien sur ce plan avec ton copain …  ». Un jour,  elle m’a dit, « je ne me suis jamais refusée à ton père, jamais ». Moi ça me fait bizarre, je trouve qu’elle a un rapport particulier quand même. Comment ça tu ne t’es jamais refusée à papa  ! Elle me dit parfois il faut un peu se forcer et après tu vois ca va tout seul. Il faut y aller et puis tu verras au bout d’un moment, tu es contente.

Lou fume beaucoup de joints, lorsqu’elle est stone elle est encore plus excitée. 

Lorsque je fais l’amour avec mon mec et que je suis sous l’effet du bédo, ca me mets dans un état, je peux  jouir encore plus.

A 20 ans la maladie de Lou se déclare, elle part faire ses études à Montpellier . Elle enchaine les mecs sans jamais se protéger. Elle tombe enceinte deux fois et chope des MST.

Quand je suis en période de « mani » je me sens extraordinaire,  j’ai une confiance absolu en moi, je suis  comme un génie. Je l’accepte, je n’ai pas le choix d’être bipolaire. Je suis  anorexique depuis l’âge de 15 ans, mais mon état s’est aggravé à  20 ans lorsque j’ai perdu ma grand mère et mon cousin atteint du sida et mort d’une hémorragie.

j ai eu un professeur de sexe, un homme plus âgé de 10 ans. Il m’a appris à avoir totalement confiance en moi sur ce plan. Un jour il m’a dit tu ne devrais même pas être actrice porno mais donner des cours. J ‘ai jamais vu une fille autant encaisser de ma vie. J ‘encaisse à tous les niveaux voilà .. j ‘ai même essayé la double pénétration, c’est très bien, je pense que c’est vraiment à faire. Les plans à trois, deux mecs mais surtout pas une fille, je ne partage pas.

Un musicien parisien qui se tapait plein de parisiennes dont moi avait écrit un truc sur son blog, c’est une copine qui m’avait averti en me disant, «   hé, t’as passé la soirée avec lui hier soir  ? Vas voir son blog ce qu’il a écrit  !!! Il avait ainsi noté , que vous soyez un homme ou une femme  je vous souhaite de rencontrer une femme comme celle la, parce que j’étais quelqu’un qui recevait beaucoup mais qui donnait beaucoup aussi, c’était plutôt joli et bien dit. En fait  dans chacune de mes relations même si ce n’était qu’un plan cul je me suis donnée, vraiment. J’ai tout donné.  Après, y en a avec qui ça s’est mal passé. Le nombre de mecs avec qui j’ai couché et je regardais la télé, c’est dingue  ! Certains ont beau en avoir une grosse .. ils savent pas s’y prendre. J’en ai mis beaucoup à la porte de chez moi. Bon écoute on baise ou on baise pas mec , si t’arrives pas à monter et bien tu rentres chez toi, j ‘ai pas que ça à faire, j’aurais pu en ramener un autre. Et oui mec le temps passe. Tu me fais peut être perdre un coup qui sait avec l’homme de ma vie. Parce qu’à chaque fois que j’ai baisé avec un mec je pouvais m’imaginer qu’il allait se passer quelque chose avec, attention il y en avait peut être un à un moment, qui voulait de moi.

Lou a consommé un mec différent deux à trois fois par semaine de 25 ans à 30 ans. Elle ne sait pas dire non. Elle a toujours voulu qu’on l’aime et qu’on ne dise aucun mal d’elle. Elle s’est arrêté de compter au 124 ème. Elle a souvent abusé de l’alcool. 

Je me suis cachée pendant des années, je sortais le soir et je faisais n’importe quoi. J’ai tellement pas confiance en moi  que j’ai besoin d’être rassurée et donc de baiser. Tous les jours je lutte pour pas retomber dans ces états, sinon je baise tout Paris. J’ai arrêté l’alcool, j’avais besoin d’exister avec le sexe.  Je me dégoute mais je ne regrette rien.

Lorsqu’elle est en crise de mani , Lou se considère comme nympho. 

Pendant 5 ans,  elle a été la maitresse d’un homme en même temps que d’autres expériences sexuelles. 

Avec ce mec on s’est vu dans un bar la première fois, il a pris ma main et nous sommes allés direct aux toilettes. Nous nous sommes fait virés, ça devenait trop chaud. On s’est vu pendant 5 ans jusqu’au jour où il m’a dit non celle là c’est la bonne. C’était le top du top. On avait une attraction sexuelle dingue. J’ai jamais vécu ça de ma vie, l’extase totale. Génial. Je ne peux pas l’expliquer, c’est magique. Une fois dans mon immeuble j’ai eu un mot «  veuillez dorénavant faire moins de bruits dans vos ébats sexuels nous ne sommes pas un immeuble qui tourne des films X  » en bas devant tout le monde avec mon nom et mon étage. Ce mec, il ne faut pas qu’il soit dans mon rayon , encore aujourd’hui j’ai la boule au ventre quand je pense le voir sur sa Harley.  C’est juste sexuel, je ne le connais pas.

Depuis 7 ans Lou est en couple, ils  ne vivent pas ensemble, elle l’a déjà trompé dans le passé. Elle ne veut pas d’enfant. 

Le sexe se passe très bien avec mon mec depuis 7 ans. J’ai beaucoup de chance.

Lou a travaillé dans un bar à hôtesses.

A la fac, j’avais une pote qui bossait dans un bar à hôtesses et étant de nature très curieuse j’ai eu envie de me présenter, j’y suis restée quatre mois . Je faisais consommer les mecs, le but était de leur faire acheter une bouteille de champagne. Je n’ai rien fait avec aucun homme, on m’a proposé une fois 5000 euros mais j ‘ai refusé. Le seul truc sexuel que j’ai fait, c’était avec une fille du bar devant des hommes. Je n’ai jamais ressenti de désir pour cette fille juste de l’affection, j’aime trop les hommes j’aime les mettre au lit . J’ai toujours eu beaucoup de mal avec les filles, plus  jeune, elles me foutaient toujours très mal à l’aise. Le téléphone rose j ai essayé aussi mais je n’y suis pas arrivée.

 Lou n’aime pas le cunnilingus et trouve son sexe et les sexes en général très moches. 

Je ne supporte pas que l’on me léchouille.  Je n’aime pas  du tout. Je n’ai jamais eu un homme qui savait bien le faire. J’ai essayé, mais j’aime vraiment pas ça. Ca me dégoute plus qu’autre chose , je me sens pas bien, ça ne m’existe pas ,  je me renferme.

La taille du pénis n’est pas importante pour elle. 

J’ai eu un copain asiatique qui en avait une petite et qui savait très bien s’en servir. Par contre, une fois je suis tombée sur un mec en sortant du baron qui en avait une vraiment toute petite, j ‘ai rien senti, je me suis demandée si il était bien rentré, mais je n’ai rien dit, je ne voulais pas le vexer.

Lou déteste son corps mais n’a aucun problème pour se mettre nue. 

Lou adore la sodomie, c’est ce qu’elle préfère. 

C’est vraiment ce que je préfère mais pas tout le temps. Je prend plus de plaisir avec la sodomie. C’est un cadeau. Ce n’est pas sale, c’est une finalité de l’acte d’amour . Je t’offre un cadeau. Il faut passer le cap . Dès mon entrée dans la sexualité, j’ai aimé. Mon mec une fois s’est trompé, j’ai eu tellement mal, il a ripé d’un coup,  j’ai hurlé. Je me suis évanouie de douleurs. Ça m’a vraiment  traumatisé pendant deux ans.

La fellation, ça l’excite en deux secondes . Le sexe de son mec elle l’appelle «  sa copine  » . 

Aujourd’hui Lou est heureuse dans son couple, elle va beaucoup mieux et ne recherche plus cette absolu de puissance sexuelle avec les hommes.

20140524_004618_Sanna_Bubble

Publicités

La Renarde se plait à interviewer des femmes qui parlent de sexe.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :